Action 6

Osons l’UQAM : positionnement et rayonnement

Ce mandat constitue l’un des chantiers majeurs du quinquennat visant à mieux positionner et valoriser l’UQAM sur les scènes locale, nationale et internationale. La rectrice et les autres membres de la direction ont multiplié les rencontres avec les partenaires de l’UQAM, qu’il s’agisse des gouvernements, des regroupements interuniversitaires ou encore des organismes scientifiques et culturels montréalais.

Au total, en 2018-2020, la rectrice a effectué plus de 500 activités de représentation visant à assurer sa présence dans les médias et lors d’événements extérieurs, en plus de tenir des rencontres de travail auprès des organismes gouvernementaux et des partenaires, dans le but d’établir de nouvelles ententes de collaboration aux échelles nationale et internationale.

« A titre de rectrice, mais aussi de chercheuse (…), je prends chaque jour pleinement la mesure des bouleversements qui transforment le rapport des individus aux organisations, aux communautés, dans la ville et dans leur milieu du travail. Et je crois profondément que nous assistons actuellement à une réactualisation du contrat social, dont il est impératif que nous soyons pleinement acteurs afin de contribuer, ensemble, à l’édification d’un avenir vertueux »

L’UQAM un partenaire incontournable – « petit-déjeuner causerie à Laval » Allocution de la rectrice Magda Fusaro – 23 janvier 2020.

Nos succès et nos réalisations

En 2018-2020, le Coeur des sciences, le Centre du design et la Galerie de l’UQAM ont organisé plus de 142 activités différentes


En 2018-2020, 45 conférences ou événements ont été diffusés sur UQAM.tv

Rayonnement  

Parmi les activités ayant contribué au rayonnement de l’UQAM, soulignons entre autres :

  • La rectrice a donné une conférence au Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM), le 5 avril 2018. Dans un discours intitulé « L’UQAM, un acteur incontournable à l’international. Enjeux prospectifs du local vers le mondial », elle y a notamment abordé la question de la mobilité étudiante, du rôle de l’Université dans le rayonnement de Montréal comme cité universitaire et internationale, et de la contribution des universités à l’atteinte des objectifs de développement durable de l’UNESCO.
  • La rectrice a également prononcé un discours à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain le 16 novembre 2018. S’exprimant sur le thème de la 4e révolution industrielle, la rectrice a parlé du rôle des universités et des entreprises dans la réussite de cette révolution du numérique et de l’automatisation, en mettant en valeur la recherche qui se fait à l’UQAM sur le sujet.
  • La rectrice a accordé une entrevue à RDI ÉCONOMIE à la suite de sa conférence sur le thème des universités et du monde des affaires, où elle a invité les milieux des affaires à appuyer la recherche, les chercheurs et les universités.
  • La rectrice a également tenu une entrevue avec Isabelle Langlois au sujet du rôle de l’Université au sein de la Ville de Montréal et du Quartier de l’innovation.
  • L’UQAM a accueilli au MT Lab la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la stratégie numérique, Dominique Anglade. Cette dernière a tenu une conférence de presse concernant la mesure “Startup Québec” issue du Plan d’action en économie numérique.
  • En juin 2019, la rectrice et plusieurs chercheurs de l’UQAM ont participé au 25e Forum économique international des Amériques. Cette dernière s’est ainsi exprimée sur le respect de l’environnement, la vie citoyenne, la recherche associée aux changements climatiques et la cause des femmes en introduisant les propos de Ségolène Royal. Elle a également contribué à une table ronde organisée par le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie sur le thème des bonnes pratiques en matière du numérique et la contribution du Québec en la matière pour la francophonie.
  • L’UQAM a accueilli le ministre fédéral des transports et député de Notre-Dame-de-Grâce–Westmount, Marc Garneau, le 8 août 2019. L’occasion de présenter les projets de recherche liés, entre autres, aux questions entourant les transports et les risques climatiques. Le ministre a également profité de son passage pour visiter la station météorologique de l’UQAM située sur le toit du pavillon Président-Kennedy.
  • A l’occasion de l’ouverture des Entretiens Jacques-Cartier, le 3 novembre 2019, la rectrice a participé à la Soirée d’accueil de la délégation française en présence des partenaires du Centre Jacques-Cartier, prononçant le mot de bienvenue du colloque « Immobilier + mobilité: pour un développement durable et inclusif des territoires en milieu urbain ». Les entretiens ont permis de mettre en valeur l’expertise d’un grand nombre de chercheuses et chercheurs uqamiens. Trois colloques se sont tenus dans l’enceinte de l’université.
  • En raison de la pandémie de COVID-19, l’intervention de la rectrice au Cercle canadien de Montréal, prévue en mars 2020 a été reportée à une date ultérieure.
  • L’UQAM travaille actuellement au développement de nouvelles relations partenariales avec la Place-des-Arts et le Musée des beaux-arts de Montréal afin de renforcer son positionnement auprès des acteurs de la scène culturelle de Montréal.

Positionnement 

  • L’UQAM a mis en branle une série de représentations auprès de la Chambre de Commerce de l’Est de Montréal (CCEM), afin de participer activement au développement de ce secteur. Ayant participé à la consultation menée par la CCEM pour la constitution d’un livre blanc, plusieurs initiatives ont par la suite été proposées en faveur de la création d’une zone d’innovation et d’un pôle de formation dans cette partie de la Ville.
  • L’Université priorise ses relations avec les cégeps dans le cadre de ses représentations publiques, dans le but de développer des partenariats. Une stratégie de représentation a notamment été mise en œuvre dans le cadre du projet de Centre régional universitaire de Lanaudière.
  • Des efforts appuyés ont permis de consolider les relations avec les partenaires de l’UQAM à Laval et sur la Rive-Nord, région où l’UQAM offre des programmes depuis plus de 35 ans, afin d’assurer la réussite de l’installation du nouveau campus au Collège Montmorency, inauguré en septembre 2019. Dans la foulée, était organisé, un déjeuner-causerie avec les représentants de la communauté d’affaires, d’organismes de développement et de services sociaux, du monde de l’éducation et de la sphère politique ainsi que les experts de l’UQAM dans la perspective de nouer des liens de collaboration future.
  • Depuis janvier 2020, l’UQAM travaille à un projet de campus universitaire situé dans les locaux de l’antenne du Cégep de Valleyfield à St-Constant. L’UQAM a pour projet de pouvoir offrir un premier semestre de cours en Montérégie à compter de l’automne 2021.
  • Le 5 décembre 2019, la rectrice a été signataire d’une lettre d’opinion à l’initiative du BCI, cosignées par d’autres recteurs d’universités québécoises, intitulée « L’avenir du Québec et les universités ». Parue dans le journal Le Soleil et dans des quotidiens régionaux, les rectrices et recteurs y ont rappelé l’importante contribution des universités « à la consolidation de l’identité collective et à la prospérité de toutes les régions du Québec »; appelant de leurs vœux à un financement adéquat pour jouer pleinement leur rôle dans l’avenir du Québec. Ces dernières et derniers prenaient ainsi acte de la modification de la loi 37 sur les règles de financement des universités par le gouvernement du Québec.
  • Face au resserrement des règles du Programme de l’expérience québécoise (PEQ), à l’automne 2019, la rectrice s’est engagée publiquement, auprès d’autres universités québécoises pour une plus grande ouverture dans les règles d’immigration imposées aux futurs étudiants étrangers afin de ne pas pénaliser l’attractivité du Canada à l’échelle internationale. La réforme a pour le moment été mise sur la glace.
  • L’UQAM a déployé une démarche de positionnement de l’Université au sein du réseau de la santé et des services sociaux et auprès du Ministère de la Santé et des Services sociaux.
  • Dans le cadre de ses activités au sein de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), chaque année l’UQAM contribue aux réflexions et aux réponses que devront apporter les universités francophones à des sujets de société brûlants d’actualité : question du genre, révolution numérique, développement durable, interculturalité etc.

« L’université est reconnue comme un lieu de partage d’idées, de diffusion et de transfert de connaissances. L’UQAM veut dépasser cette définition sommaire. Elle se veut également un lieu ouvert et rassembleur (…) : universitaires, décideuses et décideurs publics, gens influents du milieu des affaires, promotrices et promoteurs, gestionnaires, investisseuses et investisseurs immobiliers… »

Colloque «  Immobilier + mobilité : pour un développement  durable et inclusif des territoires en milieu urbain  » – 32e Entretiens Jacques Cartier  Allocution de la rectrice Magda Fusaro – 4 novembre 2019.

Prix et distinctions   

La communauté universitaire et ses diplômées et diplômés ont également rayonné aux quatre coins du globe. La liste exhaustive des réussites, honneurs, prix d’excellence et de performance ne pouvant être produite dans le cadre de ce bilan, voici néanmoins quelques exemples pour l’année 2019-2020 qui parlent d’eux-mêmes. 

Reconnaissances provinciales ou nationales UQAM prix 

  • Une équipe de chercheuses et chercheurs de l’UQAM a reçu en mai 2019 le prix Robert-Bourrassa, décerné par le ministère de la Culture et des Communications, pour son projet de recherche-action sur la pratique des cercles d’auteurs comme moteur d’enseignement et d’apprentissage de la langue française.
  • Le professeur du Département de science politique Alain-G. Gagnon et la professeure émérite du Département des sciences biologiques Karen Messing ont été nommés au sein de l’Ordre du Canada en décembre 2019. Quelques mois auparavant, le professeur Alain-G. Gagnon avait également reçu le Prix de l’enseignement de la Société québécoise de science politique.
  • Le professeur émérite du Département de psychologie Richard Bourhis a obtenu la Médaille d’or de la Société canadienne de psychologie pour ses contributions remarquables à la psychologie au cours de sa carrière. Il est le premier francophone au Canada à obtenir cette médaille depuis sa création.
  • Les deux diplômées et créatrices de mode Marie-Ève Lecavalier et Marie-Ève Aubry ont remporté des prix au gala des Canadian Arts & Fashion Awards tenu en mai 2019.
  • Le professeur du Département d’histoire Yves Gingras et les diplômés Robert Boily, Michel Phaneuf et Denis Villeneuve ont été nommés chevaliers de l’Ordre national du Québec, le 20 juin 2019, dans le cadre d’une cérémonie qui a eu lieu à la salle du Conseil législatif de l’hôtel du Parlement.
  • La scénographe et chargée de cours à l’École supérieure de théâtre Danièle Lévesque a reçu le prix Walter-Carsen, décerné par le Conseil des arts du Canada, reconnaissant le haut niveau d’excellence artistique et la carrière exceptionnelle d’une ou d’un artiste professionnel canadien en musique, en théâtre ou en danse.
  • Occupant le poste de coordonnatrice du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), la professionnelle Martine Foisy a remporté le troisième Prix d’excellence des professionnels et professionnelles de recherche, décerné par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC).
  • La professeure du Département d’informatique Marie-Jean Meurs a été nommée directrice scientifique de Calcul Québec, un regroupement d’universités québécoises réunies autour du calcul informatique de pointe (CIP). Elle devient ainsi la première femme à occuper ce poste, pour un mandat de deux ans.
  • Le professeur du Département de sciences juridiques et ancien vice-recteur à la Vie académique de l’UQAM René Côté a été nommé, le 30 juin 2020, président du Conseil de la justice administrative par le Conseil des ministres du gouvernement du Québec. Il aura pour mandat de faire enquête sur les plaintes déontologiques formulées à l’endroit des juges administratifs du Québec.
  • Les professeurs Corinne Gendron, Christopher Goscha, Céleste Grimard et Christian Messier ont été élus membres de la Société royale du Canada.
  • Figure de proue du féminisme au Québec, la professeure du Département de sociologie Francine Descarries est la lauréate 2019 du prix Marie-Andrée-Bertrand, décerné par le gouvernement du Québec à une personne dont l’envergure et la qualité des recherches en sciences humaines et sociales ont mené au développement et à la mise en œuvre d’innovations sociales.
  • Le chargé de cours de l’École supérieure de mode Jean-Claude Poitras a reçu le prix du Québec Ernest-Cormier – Aménagement du territoire, architecture et design, soit la plus haute distinction décernée par le gouvernement dans les domaines de la culture et de la science.
  • Les diplômées Céline Huyghebaert et Dominique Demers figurent parmi les lauréates 2019 des Prix littéraires de langue française du Gouverneur général.
  • Quatre Uqamiens figurent parmi les lauréats 2019 des Prix en recherche de l’Acfas. La professeure du Département des sciences biologiques Beatrix Beisner a reçu le prix Michel-Jurdant (sciences de l’environnement), son collègue Yves Bergeron le prix Adrien-Pouliot (coopération scientifique avec la France) et le professeur du Département de psychologie Robert J. Vallerand le prix Thérèse-Gouin-Décarie (sciences sociales). Le doctorant en études urbaines de l’ESG UQAM Fèmy Fagla a obtenu, pour sa part, le Prix spécial du jury dans le cadre du concours La preuve par l’image.
  • Jean-François Giroux, professeur associé au Département des sciences biologiques, a obtenu en novembre 2019 le prix Pierre-Dansereau décerné par l’Association des biologistes du Québec (ABQ) afin de souligner sa carrière exceptionnelle.
  • Le professeur Denis Tanguay, directeur du Département de mathématiques, et le diplômé Steve Tremblay ont été récompensés par l’Association mathématique du Québec en novembre 2019.
  • Le professeur du Département de didactique Pierre Chastenay est le lauréat 2020 du prix Thérèse-Patry, décerné par l’Association des communicateurs scientifiques. Ce prix récompense une personnalité ayant apporté une contribution exceptionnelle à la culture scientifique du Québec.

Reconnaissances internationales 

  • Le professeur associé du Département de communication sociale et publique Claude-Yves Charron a reçu en 2019 l’Ordre du Soleil levant, Rayons d’or en sautoir, pour ses réalisations dans la promotion des échanges académiques et des relations d’amitié et de coopération entre le Japon et le Canada.
  • Le professeur émérite du Département d’histoire Michel Hébert a été élu à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de France.
  • Le professeur invité Gérald Larose a été honoré par l’Académie française et a reçu le prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises.
  • La professeure du Département de linguistique Lucie Ménard a obtenu le Ian Gordon Fellow Award. Décerné par l’Université Victoria de Wellington, en Nouvelle-Zélande, ce prix annuel récompense une chercheuse ou un chercheur pour ses travaux exceptionnels dans un domaine de la linguistique.
  • La professeure Catherine Mounier, vice-rectrice à la Recherche, à la création et à la diffusion de 2015 à 2020, a reçu l’insigne de Chevalier de l’Ordre national du Mérite du gouvernement français pour avoir soutenu le développement des collaborations universitaires France-Québec.
  • Le professeur du Département de psychologie Brian Mishara, directeur du Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE), a remporté le prestigieux Ringel Service Award de l’Association internationale pour la prévention du suicide (IASP).
Tagged