Action 4

L’UQAM : un milieu de vie sain et écoresponsable

Faire de l’UQAM un milieu de vie, d’études et de travail plus vert, plus sain et exempt de violences sexuelles constitue un enjeu de première importance, dont la responsabilité a été confiée au Vice-rectorat au développement humain et organisationnel (voir action 3). L’Université a déjà posé des actions en vue d’assurer la sécurité et l’intégrité des personnes et de mettre en place un campus écoresponsable.

« Je souhaite que l’écoresponsabilité soit placée au cœur de mon mandat (…). Refonte de la politique no 37 en environnement, élaboration d’un plan d’action pour l’obtention de la certification internationale STARS, désinvestissement de la Fondation des énergies fossiles, retrait des bouteilles d’eau des cafétérias ou encore installation de panneaux solaires sont des exemples de ces mesures nécessaires et responsables. Et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin ! ».

Lancement de la Chaire de recherche Eau et conservation du territoire Allocution de la rectrice Magda Fusaro – 5 février 2020.

Un milieu de vie sain  

  • Le projet de politique sur le sexisme et les violences à caractère sexuel a été déposé au Conseil d’administration du 20 mars 2018 et fait l’objet d’une consultation institutionnelle à laquelle toute la communauté fut invitée à participer. Par la suite, le Conseil d’administration du 30 octobre 2018 a nommé un Comité permanent de la Politique no 6 conformément à la Loi visant à prévenir et à combattre les violences à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur. La Politique no 16 visant à prévenir et à combattre le sexisme et les violences à caractère sexuel a été adoptée lors d’un Conseil d’administration spécial le 10 avril 2019. Depuis, plusieurs modules en ligne sont disponibles sur la page web du Bureau d’intervention et de prévention en matière de harcèlement (BIPH) afin de former le personnel de l’Université à ces thématiques. La formation est obligatoire pour tous les membres de la communauté universitaire.
  • La révision de la politique no 42 contre le harcèlement psychologique est entrée en vigueur le 18 février 2020. Elle s’accompagne de tout un programme d’actions autour de la santé mentale mises en place par le VRADHO (voir action 3).
  • L’UQAM est devenue la première université québécoise dont le campus est entièrement sans fumée en interdisant la consommation du cannabis. Lors de sa réunion du 27 novembre dernier, le Conseil d’administration a adopté à l’unanimité la Politique no 57 encadrant le cannabis et les modifications au Règlement no 10 sur la protection des personnes et des biens ainsi que celles à la Politique no 55 pour un campus sans fumée. En vertu de la politique no 57, il est interdit à quiconque de consommer du cannabis sous quelque forme que ce soit sur l’ensemble du campus, c’est-à-dire dans toutes les installations de l’UQAM, sur tous les terrains et dans tous les bâtiments dont l’Université est propriétaire, locataire ou occupante, ainsi que dans les résidences universitaires. Cette interdiction s’applique également à toute activité universitaire qui se tient sur le campus et à l’extérieur de celui-ci, incluant les résidences.  
  • Plusieurs projets immobiliers ont été réalisés ou sont en cours d’exécution. Mentionnons, entre autres :
    • Les travaux effectués au pavillon Judith-Jasmin (et notamment la remarquable restauration et mise en lumière du Clocher Saint-Jacques), au pavillon de Danse, au 1280 Saint-Denis, au pavillon Sanguinet, au Campus Laval (agrandissement du Collège Montmorency), aux places publiques partagées avec la Ville ainsi qu’en matière de signalétique extérieure.
    • L’Université a également pu compter sur une subvention de 36 millions de dollars du MEES pour l’aménagement de l’ESG UQAM au pavillon Sanguinet.
    • De nouveaux espaces individuels, baignés d’une lumière naturelle, sont désormais accessibles aux bibliothèques du pavillon Hubert-Aquin. Répondant aux besoins des étudiants et usagers, les tables sont munies de lampes, de prises électriques et de ports USB.
    • Dans le cadre des festivités du 50e anniversaire, l’UQAM inaugurait le 4 décembre dernier le Centre des livre rares et collections spéciales, situé dans les nouveaux espaces lumineux du pavillon Hubert-Aquin, à l’angle des rues Berri et Sainte-Catherine. La création du Centre des livres rares et collections spéciales est le résultat d’un partenariat ambitieux, un des cinq projets de l’UQAM qui ont bénéficié d’investissements communs de la part du Gouvernement du Canada, du Gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal.
    • L’Université a obtenu en juin 2019 une option d’achat sur un terrain jouxtant le métro Saint-Laurent, un projet de construction d’un Pavillon des Arts est actuellement en cours d’étude.
    • À l’automne 2019, la vice-rectrice à l’administration et aux finances a invité la communauté à participer à la mise à jour de la stratégie immobilière de l’UQAM. Ce vaste exercice amènera à visiter certains espaces pour en faire des relevés, ainsi qu’à aller à la rencontre des membres de la communauté pour discuter des besoins.

« C’est un regard critique que nous, tous les acteurs et actrices, tous les représentants et représentantes de la société civile et gouvernementale – il s’agit d’un impératif éthique voire moral – devons poser sur les nombreux événements médiatisés au cours des dernières années »  

Symposium canadien sur la violence sexuelle dans les milieux d’enseignement supérieur Allocution de la rectrice Magda Fusaro – 30 mai 2018  

Une Université écoresponsable 

  • Le Comité institutionnel d’application de la Politique en matière d’environnement (CIME) a poursuivi ses réflexions afin de permettre à l’Université de concrétiser sa vision en matière d’environnement et de développement durable et d’assurer un suivi rigoureux de ses actions pour y arriver. Il a notamment contribué à la révision de la politique no 37 en matière d’environnement. Il a également travaillé à la réalisation d’un plan d’action intégré en matière d’écoresponsabilité (PAIME), dont la présentation à la communauté, initialement prévue en mars 2020, a été repoussée en raison de la crise sanitaire du COVID-19.
  • En octobre 2018, le CIME a invité la communauté uqamienne à présenter des projets en matière d’écodéveloppement au Fonds vert de l’UQAM, à l’occasion du lancement de sa 8e campagne du fonds. Depuis, plus de 50 projets ont été soutenus et le fonds est abondé annuellement de 50 M dollars. Toutes les informations relatives au programme d’écoresponsabilité sont désormais recensées sur un site web spécifique.
  • Suite à l’appel lancé dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de l’UQAM à ses employés, l’Université peut désormais compter sur un réseau de 105 écoambassadeurs dont la mission consiste à promouvoir le développement durable au sein de leurs unités.
  • Un nouveau logo a été imaginé afin de pouvoir rendre reconnaissable les initiatives uqamiennes en matière d’écoresponsabilité.
  • L’UQAM s’est hissée au troisième rang des universités québécoises les plus performantes en matière de collecte de petits appareils électroniques domestiques selon le classement établi par Electrobac, l’entreprise montréalaise à l’origine de la mise sur pied du système de bacs de récupération.
  • L’UQAM souhaite présenter en janvier 2021 sa candidature afin d’obtenir la certification internationale STARS (Sustainability Tracking, Assessment & Rating System) cadre de référence très reconnu en Amérique du Nord, auquel participent 430 universités à ce jour. Cet agrégateur rassemble plusieurs certifications et relève l’ensemble des meilleures pratiques du milieu universitaire dans ce domaine.
  • Dans le cadre du programme Accès jardins, l’Université a conclu un partenariat avec l’arrondissement Ville-Marie pour la mise en valeur des espaces verts du campus et du Quartier latin. En vertu de ce partenariat, l’arrondissement réaménage la place Pasteur ainsi que les rues Sainte-Catherine Est, Saint-Denis, Sanguinet, Savignac et Christin, dans le but de faire plus de place à la végétation et d’améliorer l’expérience piétonne. Les principaux travaux ont été effectués au cours de l’été 2018.
  • Dans le cadre du programme d’efficacité énergétique de l’UQAM plus d’une centaine de panneaux solaires ont été installés sur les toits du Complexe des sciences Pierre-Dansereau (Cœur des sciences et Bibliothèque des sciences) durant le semestre d’automne 2019.
  • En septembre 2019, l’UQAM et neuf autres universités québécoises ont rejoint le mouvement mondial pour lutter contre les changements climatiques, à l’initiative du Réseau universitaire québécois en développement durable visant à déclarer une situation d’urgence climatique. Par cette déclaration les universités reconnaissent la nécessité d’un changement social pour lutter contre la menace croissante des changements climatiques.
  • Le Centre de la petite enfance (CPE) Tortue têtue de l’UQAM a remporté le prix international OMEP – Education for Sustainable Development Award 2019 – Éducation pour un développement durable, afin de souligner ses nombreuses initiatives vertes.
Tagged