Action 3

Les ressources humaines : un enjeu phare

Assurer le respect, le mieux-être, le développement et la reconnaissance des personnes est une condition essentielle à la mise en place d’un milieu de vie sain, exempt de violence et propice à l’épanouissement des membres de la communauté universitaire.

« Vos contributions – parfois sous les projecteurs, trop souvent dans l’ombre – ont toutes joué un rôle essentiel dans la capacité de l’UQAM à former la relève, à participer à l’essor scientifique et socioéconomique du Québec, à devenir un lieu d’enseignement, de recherche et de diffusion de la culture québécoise ».

Fête pour les personnes retraitées et les membres de la communauté de l’UQAM ayant atteint 25 ans de service  Allocution de la rectrice Magda Fusaro - 12 décembre 2019.

Création du Vice-rectorat au développement humain et organisationnel

La création du Vice-rectorat au développement humain et organisationnel (VRADHO), autorisée par le Conseil d’administration le 20 mars 2018, visait la réorganisation de services existants et la mise sur pied d’un Service de développement organisationnel. Le but de cette démarche: offrir un milieu de vie favorisant la santé, la qualité de vie de l’ensemble de la communauté par le biais de programmes et de mesures liés à la planification, à la formation et à la reconnaissance du personnel, au cheminement professionnel et au développement de la carrière des employées et employés.

Le VRADHO a sous sa responsabilité les unités suivantes : 

  • Bureau des relations de travail,
  • Bureau d’intervention et de prévention en matière de harcèlement,
  • Service de la prévention et de la sécurité,
  • Service de la rémunération globale,
  • Service du développement organisationnel,
  • Service du personnel cadre et de soutien,
  • Service du personnel enseignant.

Le 29 mai, le Conseil d’administration a désigné Louis Baron, professeur au Département d’organisation et de ressources humaines, à titre de vice-recteur au Développement humain et organisationnel, pour une entrée en fonction le 9 juillet 2018.

Santé globale et qualité de vie au travail 

  • Une Table de concertation portant sur la santé globale et la qualité de vie au travail, qui inclut les volets santé physique, psychologique et sociale, a débuté ses travaux en février 2019. Le rapport du président a été déposé fin septembre 2019, disponible sur le site web du rectorat, il sera présenté à la communauté au courant de l’hiver 2021 lors d’un midi-causerie de la rectrice.
  • La Politique visant à combattre et à prévenir le sexisme et les violences à caractère sexuel sur le campus (no 16) a été adoptée par le CA le 10 avril 2019 et est depuis entrée en vigueur. Elle s’est accompagnée de la création de modules de formation à distance accessibles à toute la communauté et obligatoires pour l’ensemble de ses membres. Le renouvellement de ces mesures s’accompagne de l’embauche de deux nouvelles intervenantes spécialisées au Bureau d’intervention et de prévention en matière de harcèlement – BIPH. Ainsi que de la révision de la Politique contre le harcèlement psychologique (no 42).
  • Le programme d’aide aux employées, employés a été bonifié afin d’offrir à l’ensemble du personnel une gamme de services élargis, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. En plus d’offrir des services d’aide psychologique, il propose des services professionnels de counseling juridique, financier et nutritionnel et d’orientation vers des ressources de soutien, et ce, partout à Montréal et dans ses environs. Le programme s’adresse également aux personnes retraitées depuis moins de deux ans. Dans le contexte du COVID-19. Le programme a été complété d’une nouvelle section spéciale intitulée : Santé psychologique en contexte de COVID-19.
  • En novembre 2019, l’UQAM a mis sur pied le Secrétariat EDI. Rattaché au Vice-rectorat au développement humain et organisationnel, il vise à contribuer au développement d’un environnement favorable à l’équité, la diversité et l’inclusion dans toutes les sphères d’activité de l’Université, incluant la recherche et la création. Deux conseillères en équité, diversité et inclusion ont ainsi été embauché au sein du VRADHO et du VRRCD. Enfin, la 2e phase d’implantation du Programme d’accès à l’égalité en emploi (PAÉE) a été activée.

La planification des effectifs et l’accompagnement de carrière

Un Comité de gestion stratégique des effectifs a été mis sur pied afin de prévoir les écarts entre les besoins d’effectifs et la disponibilité de ceux-ci pour l’ensemble des unités organisationnelles. Un premier portrait quantitatif a été déposé au printemps 2020. Une analyse qualitative de ces effectifs est en cours. En instaurant une telle gestion proactive de nos ressources humaines, l’accompagnement du cheminement de carrière des membres de la collectivité sera grandement facilité.

Les ententes avec les employés de l’UQAM

  • Les personnes employées syndiquées de la Fondation de l’UQAM et la partie patronale ont signé leur toute première convention collective, le 23 juillet 2018.
  • Une nouvelle convention collective a également été signée, le 4 septembre 2018, entre l’UQAM et les techniciennes et techniciens de scène du Centre Pierre-Péladeau.
  • L’UQAM a également renouvelé la convention collective SEUQAM et signé une entente avec ses employés non syndiqués (AENSUQAM).
  • Enfin, la convention collective SPUQ-UQAM étant arrivée à échéance le 31 mai 2018, la rectrice a souhaité mobiliser rapidement les forces vives de l’UQAM pour parvenir à un règlement. D’un commun accord, la direction de l’Université et le syndicat des professeurs ont choisi d’effectuer le renouvellement de la convention collective selon une approche dite de négociation raisonnée. Effectuée dans un échéancier très court (août-septembre 2018), cette négociation a produit un accord à la satisfaction des deux parties. Rassemblée en réunion extraordinaire, l’Assemblée générale du SPUQ a adopté à 97 % l’entente de principe et la signature a eu lieu le 20 décembre 2018.
Tagged