Action 2

Un nouvel essor pour la recherche et la création

La recherche et la création menées à l’UQAM, dont les retombées concrètes ont fait la marque de l’Université, ont bénéficié d’actions structurantes pour assurer à nos chercheurs les outils et les moyens nécessaires à leur plein essor. À commencer par la création de son propre Vice-rectorat à la recherche, à la création et à la diffusion. 

« Les universités abritent de fabuleuses réserves de connaissances. À l’UQAM, ces trésors sont souvent méconnus. Certes, l’on voit régulièrement dans les médias nos analystes de la scène politique, nos chercheuses et chercheurs en sciences humaines, nos créatrices et créateurs en arts visuels, nos littéraires, et nos expertes et experts en communication. Mais parmi vous, qui sait que l’UQAM dispose d’un laboratoire P3 pour la recherche en immunovirologie, où l’on étudie notamment le VIH? Qui connaît notre Laboratoire d’informatique mathématique, le LaCIM, dont l’expertise est sollicitée partout dans le monde? Qui, ici, associe l’UQAM aux nanomatériaux, à la recherche sur les maladies génétiques rares ou aux applications dans les domaines des capteurs chimiques et biologiques? Qui encore, a connaissance que nous apprenons aux futurs enseignants et enseignants à utiliser des robots pour l’apprentissage des jeunes au primaire? »

Conférence à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain « Comment réussir la 4e révolution industrielle? » Allocution de la rectrice Magda Fusaro – 16 novembre 2018 

Une recherche performante  

Déplacez le curseur pour découvrir le palmarès uqamien en recherche !

12345678910

Selon Research Infosource, l’UQAM maintient sa 1ère place au Québec et sa 6e place au Canada en matière de financement de la recherche, dans la catégorie des universités à vocation générale (grandes universités sans faculté de médecine).

Le Centre d’étude de la forêt (CEF) a obtenu un financement de 3,6 millions de dollars pour les six prochaines années de la part du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT). Il s’agit du montant maximal octroyé à titre de subvention d’infrastructure pour les Regroupements stratégiques. 

Le Réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie (PhiLab), basé à l’UQAM et associé au Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES), a obtenu au printemps 2018 une subvention de partenariat du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) de 2,5 millions de dollars sur six ans. 

Marie Larocque, professeure au Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère et directrice de l’Institut des sciences de l’environnement, a reçu près de 1,5 million de dollars du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MDDELCC) ainsi que de partenaires régionaux pour coordonner un projet de recherche sur les eaux souterraines dans la région des Laurentides et des Moulins. 

Le professeur du Département des sciences biologiques Jonathan Verreault a obtenu près d’un million de dollars de Pêches et Océans Canada et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) du Canada afin de mener une étude sur la population de bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent. 

L’UQAM a reçu un financement majeur de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) pour la mise en place d’un réseau de parcelles et d’équipements de terrain et de laboratoire pour faire le suivi de processus écologiques et de la dynamique forestière. La subvention annoncée en janvier 2018 totalise un montant de 9,5 millions de dollars, dont quelque 3,3 millions ont été alloués à l’UQAM. 

Bell Cause pour la cause et la Fondation de la famille Rossy ont annoncé le 7 mai 2018 un don conjoint de 500 000 $ à la Fondation de l’UQAM et à la Fédération des cégeps pour le programme Zenétudes, créé par Diane Marcotte, professeure au Département de psychologie et directrice du Laboratoire de recherche sur la santé mentale des jeunes en contexte scolaire. En janvier 2019, Bell Cause pour la cause annonçait un autre don de 500 000 $ pour le Centre de recherche et d’intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (CRISE) de l’UQAM.

Les Fonds de recherche du Québec verseront 15 000 $ annuellement à chacune des cinq Chaires UNESCO de l’UQAM pour une durée de 3 ans. Cette collaboration vise à soutenir la recherche de pointe dans les domaines des sciences sociales et humaines, notamment ceux de l’éducation, de la culture et des communications, ainsi qu’en sciences naturelles, dans l’objectif de trouver des solutions à des enjeux de société.

Le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) a annoncé son renouvellement du financement des regroupements stratégiques suivants :

  • REQEF: Réseau québécois en études féministes,
  • CRISES: Centre de recherche sur les innovations sociales,
  • HEXAGRAM: Centre de recherche en arts médiatiques,
  • CRIDAQ: Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie.

Des actions structurantes  

Création du Vice-rectorat à la recherche et à la création  

La volonté d’assurer le plein développement de la recherche et de la création à l’Université s’est d’abord concrétisée par la création d’un Vice-rectorat à la recherche, à la création et à la diffusion (VRRCD), en remplacement du Bureau de la vice-rectrice à la Recherche et à la création, qui était rattaché au Vice-rectorat à la vie académique. Le vice-rectorat a sous sa responsabilité les unités suivantes : le Service de la recherche et de la création, le Service des partenariats et du soutien à l’innovation, le Services aux collectivités, le Service des animaleries, le Centre de design, le Cœur des sciences, la Galerie de l’UQAM et le Centre Pierre-Péladeau.

Modification de la Politique no 27 sur l’intégrité et la conduite responsable en recherche

En décembre 2019, le Conseil d’administration a adopté la modification de la Politique no 27 sur l’intégrité et la conduite responsable en recherche (auparavant dénommée Politique no 27 sur la probité en recherche). Notamment parce qu’elle reçoit des fonds de recherche du palier fédéral aussi bien que provincial, l’UQAM se doit de créer un environnement de recherche qui favorise l’intégrité et la conduite responsable en recherche. La révision de la Politique no 27 prévoit une description des manquements à l’intégrité et à la conduite responsable en recherche tels qu’énoncés dans le Cadre de référence des trois organismes sur la conduite responsable de la recherche et la Politique sur la conduite responsable en recherche des Fonds de recherche du Québec ainsi qu’une refonte du processus de gestion des allégations portant sur ces manquements, conformément aux exigences des organismes subventionnaires.

Refonte de la Politique no 10 sur la recherche et de la création

En juin 2020, le Conseil d’administration de l’UQAM a adopté la version mise à jour de la Politique no 10 sur la recherche et la création. Cette mise à jour a permis de :

  • simplifier et actualiser le contenu de la Politique;
  • conformer la Politique aux pratiques actuelles et la rendre plus inclusive;
  • créer une Politique agile permettant à l’UQAM de se saisir des opportunités.

La nouvelle version de la Politique no 10 a été présentée une première fois à la Commission des études le 13 novembre 2018. Entre novembre 2018 et avril 2019, le Comité de révision s’est réuni à cinq reprises. La version actualisée de la Politique et ses annexes a été présentée à la Commission des études du 13 avril 2019 qui a recommandé que le projet soit soumis à la consultation auprès des facultés du 22 avril au 15 novembre 2019. Une version amendée de la Politique no 10 devait être présentée aux instances à l’hiver 2020.

Adoption des Orientations stratégiques 2020-2025

En novembre 2020, le Conseil de la recherche et de la création (COREC) a adopté ses Orientations stratégiques 2020-2025. Les Orientations stratégiques de l’UQAM en recherche et création 2020-2025 servent de cadre de référence pour la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), le Secrétariat des Chaires de recherche du Canada, ainsi que tous les organismes subventionnaires québécois et canadiens. À l’interne, ces orientations, objectifs, pôles de développement et priorités institutionnelles 2020-2025 visent aussi à guider de façon stratégique, efficace, transparente, équitable et inclusive, les décisions en lien avec l’évolution de la recherche et de la création, afin d’en favoriser le plein développement au sein de l’établissement. Elles fournissent un cadre de référence pour la mise en place de différents processus de décision, offrant ainsi un environnement de recherche et de création dynamique et vivant pour ses actrices et acteurs, autant pour les projets de nature plus individuelle que pour les initiatives collaboratives ou intersectorielles.

Développement de nouvelles structures de recherche

L’UQAM s’est enrichie de quatorze nouvelles chaires : 

Trois centres et un nouveau groupe de recherche : 

  • le Centre d’analyse politique sur la constitution et le fédéralisme, dirigé par le professeur Alain G. Gagnon, professeur au Département de science politique et financé par le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes ;  
  • le premier centre de réflexion francophone sur les enjeux internationaux, grâce à un financement de 150 000$ du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie à l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), dirigé par François Audet, professeur au Département de management et technologie de l’UQAM ;  
  • le Centre d’excellence en recherche sur les maladies orphelines, dirigé par Nicolas Pilon (Sciences biologiques) et rendu possible grâce au généreux soutien financier à hauteur de 3 millions de dollars de la Fondation Courtois (CERMO-FC).  
  • Le Groupe de recherche en histoire des sociabilités (GRHS), dirigé par Pascal Bastien (Histoire), antenne du Centre interuniversitaire de recherche sur la première modernité (CIREM 16-18) basé à l’Université du Québec à Rimouski, a également vu le jour. 

Deux réseaux de recherche d’envergure ont également été lancés : 

  • Le Réseau Inondations intersectoriel du Québec (RIISQ) est dirigé par Philippe Gachon, professeur du Département de géographie et titulaire de la Chaire de recherche sur les risques hydrométéorologiques liés aux changements climatiques.  Financé par les Fonds de recherche du Québec, le RIISQ fédère16 établissements et 120 chercheurs à l’échelle du Québec. 
  • Humania, une grande collaboration intersectorielle qui regroupe principalement des chercheuses, chercheurs de l’UQAM qui s’intéressent aux impacts sociétaux de l’intelligence artificielle. 

« J’éprouve une grande fierté d’être à la tête d’une université québécoise et canadienne qui abrite le plus de chaires UNESCO à l’intérieur de ses murs ».

Signature d’une déclaration d’intention commune pour le soutien de 16 chaires UNESCO rattachées à une université québécoise Allocution de la rectrice Magda Fusaro - 9 octobre 2019.

Soutien à l’EDI dans les milieux de recherche

En août 2019, l’Université adhérait à la Charte Dimensions qui vise à promouvoir l’excellence en recherche de même que l’innovation et la créativité dans le milieu postsecondaire, en favorisant l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI). Un plan d’action en matière d’EDI était également proposé à l’automne 2020 dans le cadre du Programme des Chaires de recherche du Canada (PCRC).

De nouveaux partenariats

  • L’UQAM est devenue un partenaire à part entière de MITACS, un organisme canadien sans but lucratif spécialisé dans l’établissement de partenariats entre les universités et l’industrie. L’Université siège désormais au Conseil d’administration de l’organisme, et le Service des partenariats et du soutien à l’innovation peut bénéficier d’une ressource qui se consacre à temps plein à la recherche et au développement de nouveaux partenariats.
  • En partenariat avec l’UQAM, la firme d’experts Proclic a lancé Humclic.ca, une plateforme de consultation virtuelle à l’usage des professionnelles, professionnels. Lise Lachance, professeure au Département d’éducation et pédagogie, a participé au développement de la plateforme. 
  • Dans le cadre de C2 Montréal 2018, le Quartier de l’innovation dont l’UQAM est partenaire universitaire, a organisé le Sommet de Montréal sur l’innovation (SMI) sur le thème « Entrepreneuriat + Impact social : accroître le potentiel de collaboration dans la métropole ». Au terme de l’événement, l’UQAM a proposé une déclaration, intitulée « L’ambition et la nécessité de soutenir, ensemble, l’innovation sociale ».
  • En collaboration avec le MT Lab, l’UQAM a lancé le concours Oser Innover afin d’encourager l’entrepreneuriat et l’innovation chez ses étudiantes, étudiants dans les domaines du tourisme, de la culture et du divertissement. La présentation des projets retenus et la sélection des lauréates, lauréats sont pour l’instant reportées en raison de la pandémie.
  • Création en partenariat avec le ministère des Finances, Hydro-Québec et la Caisse de dépôt et placement du Québec, de la Chaire en macroéconomie et prévisions. Les professeurs Alain Guay et Dalibor Stevanovic du Département des sciences économiques de l’ESG en sont les titulaires. La mission de la Chaire s’inscrit dans une volonté d’accompagner le milieu économique pour mieux prédire l’activité économique réelle et les risques sous-jacents grâce à une nouvelle génération de modèles macroéconomiques.
  • Mise sur pied de la Chaire de recherche Eau et conservation du territoire grâce à un don de Tamar et Patrick Pichette et au partenariat avec Conservation de la nature Canada. La Chaire, dont la titulaire est la professeure Marie Larocque du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère, se consacre au rôle des eaux souterraines dans l’alimentation en eau des milieux naturels.
  • Avec une vision d’avenir, l’UQAM a renforcé sa présence à la ville de Laval avec l’inauguration de son nouveau campus en septembre 2019. Cette décision stratégique associée à la vision de l’administration municipale présente un climat favorable à l’établissement de nouveaux partenariats basés sur la recherche, l’innovation et la complémentarité d’expertises.
Tagged